Revendications – AQDR Outaouais

Revendications

Enjeu 01

PRÉVENIR LA PAUVRETÉ Notre mission vise à situer le bien-être des personnes aînées parmi les plus hautes priorités sociales et gouvernementales dans le but de réduire les inégalités, plus particulièrement chez les femmes aînées. L’AQDR revendique un revenu décent.

DROIT 01 : LE DROIT À UN REVENU DÉCENT
Vivre et vieillir dans la dignité repose d’abord sur des revenus décents, c’est-à-dire des revenus qui atteignent et dépassent le seuil de faible revenu. En 2016, une personne vivant seule devait disposer de 24 460$ (avant impôts) pour atteindre ce seuil. Un revenu décent est de la première importance en raison de son impact sur plusieurs aspects de la vie des personnes aînées (logement, transport, alimentation, loisir, etc.).

Enjeu 02

ASSURER UNE QUALITÉ DE VIE Le bien-être est lié à plusieurs facteurs, dont la santé physique et psychologique. L’AQDR revendique un logement convenable, des services à domicile accessibles, des services sociaux et de santés publics de qualité, une offre de transport accessible et abordable et un milieu de vie sécuritaire.

DROIT 02 : LE DROIT À UN LOGEMENT CONVENABLE
Un logement convenable est un lieu de résidence propre, salubre, en bon état, bien chauffé et sécuritaire. Les logements convenables sont de plus en plus rares et leur coût est en augmentation dans les grands centres urbains et les plus petites villes. Plusieurs programmes gouvernementaux peuvent en faciliter l’accès, mais de nombreuses lacunes empêchent les personnes aînées d’en tirer le plein potentiel.
DROIT 03 : LE DROIT À DES SERVICES À DOMICILE ACCESSIBLES ET DE QUALITÉ
En raison de la population vieillissante, le nombre de personnes âgées vivant à domicile et le nombre de services qu’elles sollicitent sont en croissance. Ces services incluent notamment l’aide à domicile, le recours à des services professionnels et les soins prodigués par les proches aidants.
DROIT 04 : LE DROIT À DES SERVICES SOCIAUX ET DE SANTÉ PUBLICS DE QUALITÉ
Les services sociaux et de santé sont organisés en trois niveaux. Les services de première ligne, fournis notamment par les médecins de famille, offrent des services généraux et des soins courants. Les services de deuxième et troisième ligne, parmi lesquels on retrouve les centres de réadaptation, assurent des services spécialisés ou ultraspécialisés et des soins plus complexes. Pour y avoir accès, il faut d’abord consulter un professionnel de la santé de la première ligne. Ces trois lignes devraient être intégrées de façon à assurer un suivi fluide des problèmes de santé.
DROIT 05 : LE DROIT À UNE OFFRE DE TRANSPORT COLLECTIF ACCESSIBLE ET ABORDABLE
Le transport collectif est essentiel pour les personnes aînées qui n’ont pas d’automobile. Il regroupe tous les modes de transport en commun comme l’autobus, le métro, le tramway et d’autres modes de transport conçus pour répondre aux besoins de certaines clientèles comme le taxibus en région et le transport adapté pour personnes à mobilité réduite. Il permet aux personnes aînées d’accéder aux services de base (épicerie, pharmacie, hôpitaux, etc.) et de visiter des proches. De ce fait, ce type de transport favorise leur participation sociale et augmente leur niveau d’autonomie.
DROIT 06 : LE DROIT À UN MILIEU DE VIE SÉCURITAIRE
Pour les personnes aînées, la sécurité est une source importante de préoccupation. Elles cherchent à assurer leur sécurité physique, psychologique, matérielle et financière dans leurs différents milieux de vie. Pour assurer la sécurité des personnes aînées, il importe de développer les réflexes d’autodéfense de la population âgée et de lutter collectivement contre la maltraitance et l’intimidation.

Enjeu 03

FAVORISER L’INCLUSION SOCIALE Pour assurer une vie pleine et entière aux personnes aînées, il est primordial de valoriser leur capacité de contribuer à la société. L’AQDR revendique une participation sociale et citoyenne à part entière, le plein accès au marché de l’emploi et à la conciliation travail-retraite, ainsi que l’accès à l’éducation et à la culture.

DROIT 07 : LE DROIT À UNE PARTICIPATION SOCIALE ET CITOYENNE À PART ENTIÈRE
La participation sociale peut prendre plusieurs formes : s’éduquer, s’occuper de ses enfants ou petits-enfants, visiter des amis ou des voisins, faire du bénévolat dans un organisme communautaire, etc. De son côté, la participation citoyenne passe par l’expression de son point de vue dans des lieux publics appropriés, par la participation électorale et par l’implication dans la vie communautaire. Être actif socialement et participer à la vie citoyenne engendre des bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle des personnes aînées en plus de contribuer à la vitalité des communautés.
DROIT 08 : LE DROIT AU PLEIN ACCÈS AU MARCHÉ DU TRAVAIL ET À LA CONCILIATION TRAVAIL-RETRAITE
Alors qu’un nombre grandissant de personnes de 65 ans et plus retardent la prise de leur retraite parce que leurs revenus ne sont pas suffisants, d’autres retournent sur le marché du travail pour les augmenter ou encore par besoin de socialisation. Elles y rencontrent toutefois plusieurs défis.
DROIT 09 : LE DROIT À L’ACCÈS À L’ÉDUCATION ET À LA FORMATION CULTURELLE
La capacité d’accéder au savoir et d’apprendre est devenue essentielle pour se maintenir à niveau dans un monde où l’acquisition de nouvelles connaissances et les changements technologiques s’accélèrent. C’est également une nécessité pour l’exercice du droit au travail et pour une participation active au sein de la famille, de la communauté, de la culture et de la vie citoyenne.

Enjeu 04

S’ENGAGER DANS UNE DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE La protection de l’environnement représente une question de justice intergénérationnelle. Les gouvernements, le secteur privé et les citoyens doivent adopter des pratiques et des politiques cohérentes avec les principes du développement durable. L’AQDR revendique un environnement sain et respectueux de la biodiversité.

DROIT 10 : LE DROIT À UN ENVIRONNEMENT SAIN ET RESPECTUEUX DE LA BIODIVERSITÉ
Les ressources naturelles – l’eau, la forêt, la faune et la biodiversité – sont souvent considérées comme un bien public universel. À l’heure de l’exploitation des ressources naturelles et des changements climatiques causés par l’activité humaine, plusieurs sont préoccupés par la préservation d’un environnement sain pour les générations à venir.

Les consultations menées par l’AQDR en 2016 ont permis d’identifier 4 grands enjeux qui doivent se trouver au centre de toute démarche visant à améliorer la qualité de vie des personnes aînées. Ces grands thèmes d’action se subdivisent en 10 droits qui sont le fondement des revendications présentées sur cette page.